Notre nature

Le changement climatique, aussi une menace pour l’alimentation

Environnement Terre

Malgré la couverture médiatique quotidienne, les émissions de carbone continuent d’augmenter !

Le déclin de l’utilisation du charbon à travers le monde, source d’énergie fossile la plus polluante, ne suffit pas puisque le niveau d’émissions de carbone a atteint son niveau record en 2019. Parmi toutes les mauvaises conséquences de cette pollution, une dont nous entendons moins parler, c’est l’effet qu’elle a sur l’alimentation humaine.

La modification du climat a un fort impact sur la teneur nutritionnelle de certains aliments, ce qui pourrait faire exploser les carences nutritionnelles à travers le monde. Le problème de dénutrition est déjà tangible dans certains pays puisque d’après l’Organisation Mondiale de la Santé, 12.9% de personnes dans le monde sont dénutries. Souvent conséquence de la pauvreté, d’une instabilité politique ou lié à des techniques agricoles désuètes, le problème pourrait s’accentuer gravement et toucher davantage de population.

Alors que le CO2 est nécessaire pour la photosynthèse et la croissance des plantes, l’effet de son augmentation dans l’atmosphère est inquiétant. De petites modifications des températures et des précipitations peuvent empêcher le développement des protéines, du zinc, et du fer, qui sont tous essentiels pour notre santé.
Une étude prévoit une baisse de 3% du contenu de nutriments dans le blé, le maïs, les légumes et les pommes de terre avant l’année 2050.

Le changement du contenu de l’atmosphère modifiera considérablement la disponibilité de nutriments essentiels présents dans nos fruits, légumes et graines au cours des prochaines décennies.

Il y a énormément de petites choses que l’on peut individuellement pour changer les choses, comme arrêter de prendre l’avion pour les vacances, mais en termes d’alimentation, que pouvons-nous faire ?

Premièrement, il est primordial de manger de saison. Comme nous l’expliquons dans ce

précédent article, manger de saison est bon pour l’environnement puisque les agriculteurs ne vont pas utiliser d’engrais supplémentaires ou de serres chauffées pour faire pousser leurs tomates en hiver.

Ensuite, c’est important de regarder la provenance des ingrédients et de choisir en premier lieu des aliments de provenance française, afin d’éviter à nos fruits et légumes de faire des milliers de kilomètre avant d’arriver dans nos cuisines.

Enfin privilégier le bio permets bien sûr de s’alimenter de manière plus responsable pour la planète et plus saine pour son corps. Mais il faut pouvoir se le permettre au niveau du porte-monnaie !

Retrouvez chaque semaine, nos plats de saison sur www.famileat.fr !

A propos de Pierre

Aime : Huîtres du Bassin, Parmentier de canard à la patate douce, Fondant au chocolat Il est : Enthousiaste Fan : Le foot, La science-fiction